Cartographie
Jeudi 3 septembre 2020

RCO s’engage dans un nouveau projet aux côtés de la DAAEN

  • DAAEN

Dans la continuité d’une expérimentation menée par Défi métiers, Carif-Oref francilien, et du travail conduit par le réseau des Carif-Oref (RCO) de référencement et de cartographie de l’offre de formation linguistique destinée aux primo-arrivants et aux réfugiés au niveau national, RCO s’engage dans un nouveau projet structurant au service de la Direction de l’accueil, de l’accompagnement des étrangers et de la nationalité (DAAEN) du ministère de l’Intérieur

Aujourd’hui, la cartographie nationale de l’offre de formation linguistique géolocalisée, structurée à partir de la formation prescrite par l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII), opérateur du ministère de l’Intérieur dans le cadre du contrat d'intégration républicaine (CIR), est développée et régulièrement enrichie des offres de formation complémentaire permettant d’articuler les parcours depuis l’intégration jusqu’à la formation tout au long de la vie.

Ce travail inédit, au carrefour de la linguistique, des politiques de l’emploi, de la formation et de l’intégration, s’est appuyé sur des collaborations étroites avec les certificateurs, les centres de ressources, l’OFII, les Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE), les Directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS), les Directions départementales de la cohésion sociale (DDCS), les financeurs de formation et les offreurs de formation pour une large diffusion auprès des acteurs de l’emploi et de formation comme de nouveaux acteurs : l’hébergement, l’accompagnement global (l’insertion par l’activité économique), les associations (Centres communaux d’action sociale…).

Fort de ce regard expert sur une offre de formation qui n’a cessé d’évoluer et d’une connaissance approfondie de l’écosystème de l’intégration et de la formation, RCO a souhaité répondre à l’appel à projet 2020 de la DAAEN et proposer un nouveau projet : « animation, accompagnement et professionnalisation des acteurs de l’écosystème de l’intégration et de la formation ».

Le projet a été conçu pour répondre à trois enjeux identifiés tout au long de l’action menée depuis 2016 : 1/ Améliorer la lisibilité de l’offre de formation linguistique, comprenant les différentes modalités d’organisation dont la Formation ouverte à distance (FOAD) 2/ Favoriser l’appropriation de l’offre dans toute ses composantes par l’ensemble des acteurs et opérateurs intervenant sur les champs de l’intégration, de la linguistique et de l’emploi, formation et orientation professionnelles 3/ Informer le grand public, devenu utilisateur de la cartographie.

De septembre 2020 à juin 2022, le RCO mettra ses forces vives au service de ce projet qui se déclinera sous trois dimensions. Les deux premières concernent l’ensemble des Carif-Oref et sont la résultante directe de la mission commencée en 2016 :

- Poursuivre l’actualisation de la cartographie par l’ensemble des Carif-Oref ;

- Produire une cartographie grand public à partir des données déjà présentes dans la cartographie nationale et l’information sur les lieux de passation de tests.

La dernière mobilisera l’ensemble des métiers – informer, observer, animer et professionnaliser – du RCO au service d’un programme d’animation, d’accompagnement et de professionnalisation des acteurs et opérateurs de l’écosystème de l’intégration et de la formation sur le parcours linguistique des primo-arrivants et des réfugiés.

8 Carif-Oref sont engagés sur ce volet, Défi métiers (IDF), Emfor (Bourgogne-Franche Comté), Carif-Oref Normandie, Gref Bretagne, Carif-Oref Pays de la Loire, Carif-Oref Occitanie, C2RP Hauts-de-Fance, GIP Alfa Centre (CVL), avec pour objectifs :

- La sensibilisation de quelques 800 acteurs et opérateurs par an dans le champ de l’emploi, de la formation, de l’insertion et de l’orientation, dans les structures administratives chargées de l’accueil des primo-arrivants, dans les plateformes de coordination linguistique, dans les services sociaux ou encore dans les structures dites de proximité ;  

- L’identification des thématiques des actions pour répondre aux besoins au plus près des territoires ;

- Un travail sur les publics, les dispositifs et l’offre de formation, les acteurs et les opérateurs, la législation comme les parcours ;

- La mobilisation de modalités d’actions agiles avec des ajustements en fonction de la situation sanitaire (webinars, vidéos, tutos, web conférences, espace ressource, animation de groupe, événements régionaux…).