18_4831_6383_1 http://www.agefma.org/detail_formation.php?prv=F&ida=4831 1ière année CAP Maritime Matelot EFPMA - ECOLE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARITIME ET AQUACOLE

1ière année CAP Maritime Matelot

Date de mise à jour : 05/11/2019 | Identifiant OffreInfo : 18_4831
Organisme responsable : EFPMA - ECOLE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARITIME ET AQUACOLE

Objectifs

Les titulaires du CAPM de matelot sont des marins qualifiés et polyvalents, capables de s'adapter et de participer aux différentes activités pratiquées sur le pont (et éventuellement aux machines) d'un navire de pêche ou de commerce. Le marin assure la préparation et la mise en oeuvre des engins de pêche : mise à l'eau et récupération des chaluts, lignes d'hameçons, casiers et filets, qu'il sait remailler. Il trie, prépare, met en caisses ou congèle les prises de pêche (poissons ou autres produits maritimes). Il participe à la conduite du navire en assurant le quart à la passerelle (service de veille de quatre heures), les manoeuvres en mer et au port. Il entretient et répare les appareils nécessaires au fonctionnement des machines propulsives, à la sécurité et à la vie à bord du navire.

Le matelot peut également être employé dans une industrie maritime à terre.

Programme de la formation

En description du navire, on apprend à identifier les différents types de navire, les éléments de leur structure et leurs équipements. On se forme à leur utilisation en respectant les règles de sécurité.
L'enseignement de navigation initie les élèves aux cartes marines, astres et marées.
On leur montre comment utiliser la radio du bord, et aussi un traceur de route, un radar, un sonar, un sondeur. Des accessoires aujourd'hui indispensables pour se situer avec précision, étudier la nature et la configuration des fonds, des courants, la luminosité et la température de l'eau, repérer la présence des poissons et leur espèce.
- En navigation toujours, on étudie la tenue d'un quart : utiliser le compas, la barre, le pilote automatique, assurer la veille visuelle et auditive...
- En manoeuvre, on apprend à effectuer les différentes actions nécessaires à un amarrage : capeler, bosser, tourner, choquer.
- En sécurité-survie, enseignement essentiel pour les futurs marins : les techniques individuellesla prévention et la lutte contre l'incendie, les premiers secours élémentaires, l'organisation générale des secours en mer...
- L'enseignement d'océanographie met l'accent sur la ressource :caractéristiques principales, biologie, répartition, des mollusques et crustacés pêchés, rôle des moyens de contrôle
Les techniques de pêche occupent un volume important de l'emploi du temps :
- les différents types de pêche (chalut, filet, casier, drague, ligne)
- les matériaux utilisés (fibres, fils, etc.)
- les modes d'action, la mise en oeuvre et l'entretien des différents engins
- le traitement et la conservation des captures.
En machines marines et auxiliaires, les élèves apprennent par exemple à :
- vérifier les différents niveaux et effectuer les appoints nécessaires
- nettoyer ou remplacer un filtre, purger un circuit
La formation comprend un stage embarqué de 12 semaines.



Cette certification est composée de :

- Ufac Arts appliqués et cultures artistiques
- Ufac Mobilité
- UG 1. Français et histoire-géographie
- UG 2. Mathématiques-sciences
- UG 3. Éducation physique et sportive
- UG 4. Langue vivante étrangère
- UP 1. Conduite du navire et environnement professionnel
- UP 2. Techniques de bord
- UP 3. Techniques de pêche + VSP (dont AFPS)


http://www.ucem-nantes.fr/images/stories/documents/new_ref/capm_matelot.pdf

[...]

Validation et sanction

Obtention du diplôme

Type de formation

Certification

Niveau de sortie

Niveau V (CAP, BEP)