CAP maroquinerie

Certificat d'aptitude professionnelle

[Code Certif Info N°52743]
Type de titre / diplôme
Certification active
Niveau de qualification
3 - Savoirs couvrant des faits, principes, concepts généraux
Sortie
Niveau CAP, BEP
Descriptif

Le maroquinier travaille à tous les stades de fabrication d'objets en cuir.

Objectif

Le titulaire de ce CAP travaille le cuir et les autres matériaux (peaux, textiles, écailles, os, matières synthétique) utilisés dans la fabrication des sacs, porte-monnaie, portefeuilles, bagages, ceintures. Il maîtrise l'utilisation de différents matériels (machines à coudre, à parer, à refendre, à poncer) et en assure la maintenance de premier niveau. Il pare et apprête le cuir, finit les bords et pose les accessoires. Il travaille à l'unité, par paquets ou par lots. Il connaît les techniques d'assemblage et de montage ainsi que les coûts de production et les critères de qualité des produits.

La formation aborde, en complément des enseignements pratiques, l'histoire de la mode et des accessoires.

Programme
Enseignements techniques et professionnels :
  • définition du produit : identification des composants de l'article, des matériaux employés ou encore des solutions technologiques à envisager. Classification des étapes de la réalisation. Evaluation des proportions. Sélection des mesures utiles à la confection et technique d'obtention de gabarit ou de patron, etc. ;
  • connaissance des matières d'oeuvre : étude des origines, appellations et propriétés physiques et chimiques des matériaux utilisés dans la confection des articles (cuirs, textiles, papier, carton, etc.). Capacité à proposer différentes solutions technologiques en fonction de ces matériaux, etc. ;
  • réalisation : fonctionnement, utilisation et maintenance des différents matériels (machines à parer ou à refendre, par exemple). Sécurité et risques professionnels. Procédés de fabrication et réalisation des articles (montage, assemblage, finition, etc) ;
  • gestion des réalisations : notion de coût de production, contrôle de la qualité ;
  • atelier et environnement : identification de la structure d'un atelier ou d'une entreprise, les différentes fonctions et qualifications du personnel, droit du travail, etc ;
  • communication : notions de relations humaines, vocabulaire technique, intégration dans une équipe, etc. ;
  • arts appliqués : histoire de la maroquinerie et des accessoires. Mise au point esthétique d'une proposition (définition de la demande et réalisation du projet).

Période de formation en milieu professionnel : 12 semaines réparties sur les deux ans et 8 semaines pour un CAP préparé en un an.

Modules
  • Unité facultative / Epreuve facultative (Ufac) - Mobilité
  • Unité générale (UG) - 01. Français et histoire-géographie
  • Unité générale (UG) - 02. Mathématiques-sciences
  • Unité générale (UG) - 03. Éducation physique et sportive
  • Unité professionnelle (UP) - 01. Préparation du travail et technologie
  • Unité professionnelle (UP) - 02. Réalisation d'un produit
Poursuite d'études

Le CAP est conçu pour permettre une insertion directe dans la vie active.

Cependant, il est possible pour les meilleurs élèves de préparer un bac professionnel ou encore :
  • un autre CAP avec le champ d'application maroquinerie
  • une FCIL

Les personnes souhaitant s'installer à leur compte peuvent envisager un BM Sellier maroquinier (renseignements auprès des chambres de métiers).

Débouchés

Les objectifs :

Il s'appuie sur les différents documents techniques dont il dispose (cahier des charges par exemple) pour préparer et organiser son travail. Il réalise le patron.

Il connaît les différentes techniques de coupe ainsi que les étapes de préparation :
  • le parage (qui permet de diminuer l'épaisseur des coutures) ;
  • le rembordage ;
  • la pose de renfort ;
  • le perforage.

Le cuir est sa spécialité mais il sait aussi mettre en oeuvre son savoir-faire sur d'autres matériaux : textiles, écailles, os, matières synthétiques.

Ilmaîtrise les techniques d'assemblage, de montage et de finition : pose des accessoires, patine, cirage. Il sait coudre à la main et utiliser des machines automatisées (machines à coudre, à refendre, à parer). Il contrôle la qualité et sait proposer des solutions techniques en cas de malfaçons. Il assure la maintenance de premier niveau du matériel.

Les débouchés :

Petits et moyens ateliers, travaillant ou non pour l'industrie du luxe, les grandes marques, dont les réseaux de distribution, continuent de se développer tant en France qu'à l'international. Mais ces entreprises doivent s'adapter aux exigences d'un marché mouvant.

Dans une entreprise industrielle, l'ouvrier qualifié se spécialise sur un type de poste. Il est alors rembordeur ou piqueur par exemple. Chez un artisan, il intervient tout au long du processus de fabrication. Il peut se mettre à son compte après quelques années d'expérience.

Il peut aussi travailler dans une ganterie, après avoir effectué des stages professionnels.

RNCP
Inscrit de droit Voir la fiche n° 604
Certificateur
Ministère de l'éducation nationale
Valideur
Ministère de l'éducation nationale
Ce titre remplace
Session de l'examen
Année de la première session Année de la dernière session
2007
Domaine(s) de formation
  • 21882 : Maroquinerie
  • 21752 : Accessoire mode
Groupes formation emploi (GFE)
  • L : Textile, habillement, cuir
Domaine de spécialité (NSF)
243 : Tannage des peaux, fabrication de chaussures, articles de vêtements en peau
Accessibilité
Formation initiale Formation continue Apprentissage Contrat de pro VAE Demande individuelle
Eligibilité au Compte Personnel de Formation (CPF)
Identifiant CPF Début de validité Fin de validité
240017 02/01/2019
Texte officiel
Publication : 10/05/2005
Descriptif : La première session régie par le présent arrêté aura lieu en 2007
Code NOR : MENE0500837A
URL : Ouvrir le lien dans un nouvel onglet
Création :
Informations mises à jour le 12/05/2020 par Certif Info.